Première visite ?

Vous cherchez un placement sûr ? Un placement performant ? Les deux à la fois ?

Fermer

Dossiers

Pourquoi souscrire une contrat d'assurance vie ?

Pourquoi souscrire un contrat d’assurance vie ?

Souscrire un contrat d’assurance vie ne permet pas seulement de transmettre un capital à ses proches en cas de décès. C’est un contrat d’épargne qui permet de se constituer un capital disponible pour réaliser vos projets de demain, ceux qui vous aimeriez réaliser : aider vos proches ou les mettre à l’abri, financer les études de vos enfants, financer des travaux, vous constituer un complément pour la retraite, voyager… Et plus tôt on s’y met et mieux c’est. Voici toutes les explications sur le fonctionnement d’un contrat d’assurance vie.

Dans l’assurance vie, il y a deux composants :

  1. 1) « Vie » comme les projets de vie à concrétiser

    Parce que vous avez des projets ou des aspirations pour plus tard, parce que vous aimeriez pouvoir aider vos proches, vous avez pris l’habitude d’épargner ou vous aimeriez le faire. Vous savez donc comme il est difficile d’épargner sans être tenté de piocher dans cette épargne en cas de dépenses imprévues (découvert de votre compte bancaire, panne de voiture, problème de chaudière, etc.) ou simplement pour se faire plaisir.

  2. 2) « Assurance » comme l’assurance de protéger ses proches et de choisir à qui ira son épargne en cas de disparition.

    En effet, le fonctionnement d’un contrat d’assurance vie permet à l’adhérent de choisir le ou les bénéficiaire(s) de son choix, et de pouvoir en changer à tout moment. C’est la seule formule d’épargne qui permette de choisir à qui ira votre argent en cas de décès, le capital étant transmis hors succession, dans un cadre fiscal privilégié. Vous pouvez désignez votre conjoint, votre concubin, vos enfants, les enfants du conjoint issus d’un précédent mariage (Sous réserve des droits des héritiers réservataires), un proche, une association…

Et si on possède déjà un livret d’épargne ?

La souscription d’un contrat d’assurance vie est un bon complément des livrets d’épargne réglementée (livret A, livret de développement durable…). Le livret, souvent utilisé comme épargne de précaution permet d’avoir une épargne dont on pourra disposer en cas de besoin. Il est donc important d’avoir également une autre épargne qui s’inscrit dans la durée, dont vous conservez le contrôle mais sur laquelle vous êtes moins tentés d’effectuer des retraits. Cette épargne qui impose une certaine discipline vous permettra de transformer vos aspirations en projets concrets dans quelques années.

À savoir :

La philosophie de l’assurance vie est de financer les projets de demain. Pour récompenser l’effort des épargnants, les législateurs ont d’ailleurs rendu le placement fiscalement plus intéressant à partir de 8 ans de détention. Avant, les retraits sont possibles mais les plus-values sont imposables, ce qui incite moins aux retraits avant l’échéance. L’assurance vie n’est pas plafonnée et un épargnant peut détenir plusieurs contrats d’assurance vie.

Qui peut souscrire un contrat d’assurance vie ?

Tout le monde peut souscrire un contrat d’assurance vie. Les parents peuvent ouvrir un contrat d’assurance vie pour leur enfant mineur par exemple. Toutefois pour les personnes majeures bénéficiant d’un régime de protection, des règles spécifiques sont à respecter (par ex. pour une personne sous tutelle, le tuteur doit obtenir l’autorisation du juge).

Comment faire si je souhaite retirer mon épargne avant huit ans ?

De fausses idées reçues persistent sur le fonctionnement d’un contrat d’assurance vie et notamment quant à la disponibilité des fonds. En effet, les sommes investies ne sont pas bloquées jusqu’à l’échéance du contrat (huit ans). Il est possible de faire des retraits avant le terme fiscal, mais dans ce cas, les plus-values sont soumises à imposition ».

Une fiscalité de l’assurance vie avantageuse en cas de retrait et une rémunération intéressante

Selon la législation en vigueur au 01/01/2013, avant 8 ans, la taxation des plus-values est variable selon que le retrait est effectué entre 0 et 4 ans ou entre 4 et 8 ans. Pour un retrait après 8 ans, les plus values sont exonérées d’impôt sur le revenu, hors prélèvements sociaux dans la limite de 4 600 euros de plus values par an pour un célibataire, et de 9 200 euros par an pour un couple soumis à imposition commune, tout contrat d’assurance vie confondus. Ce qui constitue un avantage indéniable comparé aux autres produits d’épargne (autres que les livrets d’épargne réglementés dont les intérêts ne sont pas fiscalisés).

En outre, le rendement d’un contrat d’assurance vie investit sur un support en euros en 2012 est de 2,9 % selon la FFSA* (nets de frais de gestion et de prélèvements sociaux). La rémunération de votre contrat d’assurance vie dépendra du niveau de risque que vous êtes prêts à prendre pour avoir des perspectives de rendement plus élevées : assurance vie sécurisée (investie uniquement sur des supports en euros) ou assurance vie multisupport (investie sur des supports en Unités de comptes plus ou moins risqués). L’assurance-vie vous offre ainsi plus de flexibilité et plus de possibilités qu’un compte d’épargne classique dans un cadre fiscal privilégié.

* FFSA : Fédération Française des Sociétés d’Assurance


Noter cet article

(4.5 / 2 notes)

Partager

Imprimer

Contacts