Première visite ?

Vous cherchez un placement sûr ? Un placement performant ? Les deux à la fois ?

Fermer

Dossiers

vrai-faux

L’assurance vie et ses idées reçues

Considérée comme un des meilleurs moyens pour préparer ses projets et/ou protéger ses proches, les contrats d’assurance vie (épargne ou prévoyance) sont victimes de préjugés bien ancrés dans les esprits. Et si nous disions « stop aux idées reçues ! » en citant leurs principaux avantages ?

« L’assurance vie ce n’est pas pour les jeunes » – Faux

Non l’assurance vie n’est pas exclusivement réservée à une classe d’âge ou à une certaine partie de la population.

Pour adhérer à un contrat prévoyance il faut être majeur et avoir moins de 75 ans à l’adhésion.
Pour les contrats type épargne il n’y a pas de restrictions d’âge minimum, n’hésitez pas en parler avec nos conseillers pour plus d’informations.

« L’assurance vie, ça ne rapporte pas » – Faux

Les taux des différentes solutions d’épargne, dites sécuritaires, baissants (exemple : livrets réglementés), les contrats multisupports peuvent vous permettre de diversifier votre épargne, notamment grâce aux supports en unités de compte adossés à des actifs financiers variés (actions, obligations…), qui selon votre profil investisseur (prudent, équilibré, dynamique) pourront vous permettre de bénéficier des opportunités de marché.

Sachez que vous serez soumis, à la hausse comme à la baisse, aux risques liés aux marchés financiers.

Le saviez-vous ? La GMF propose Multéo, un contrat multisupport pouvant répondre à vos attentes selon votre profil investisseur.

« Oui mais l’argent épargné et les intérêts gagnés, seront bloqués ! » – Faux

Et oui ! Là aussi, c’est une idée reçue. Votre argent n’est bien évidemment pas bloqué (sauf PERP et contrat à fonds perdus), vous pouvez le récupérer à tout moment, mais les avantages fiscaux ne seront optimisés qu’au-delà de 8 ans.

« Mais si je veux récupérer mon argent, ce sera forcément taxé » – Faux

En cas de vie, l’assurance vie* est un moyen d’optimiser les revenus de son épargne grâce à une fiscalité réduite en cas de retrait dès les 4 ans du contrat et optimale à partir de 8 ans. L’assurance vie est soumise à l’impôt sur le revenu uniquement en cas de retrait (appelé aussi rachat) partiel ou total, hors prélèvements sociaux. Votre retrait se compose d’une part de capital et d’une part de plus-value. Seule la part de plus-values peut être soumise à l’impôt sur le revenu.

« Je peux changer de bénéficiaire ? » – Vrai

Lors de l’adhésion au contrat d’assurance vie vous avez la possibilité de choisir des bénéficiaires. Mais cette liste peut être modifiée à tout moment (hors bénéficiaire acceptant).

« On m’a dit qu’on pouvait avoir plusieurs contrats d’assurance vie » – Vrai

Contrairement aux livrets réglementés, vous n’êtes pas limité sur le nombre de contrats d’assurance vie. Vous pouvez très bien en posséder un comme plusieurs dans différents organismes. Mais attention, il faut savoir que la fiscalité en vigueur sera applicable tous contrats d’assurance vie confondus.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations, n’hésitez pas à contacter nos experts GMF qui répondront à toutes vos questions sur notre contrat d’assurance vie Multéo.

*(régime fiscal applicable, hors PEP, PERP, contrats DSK et NSK, aux personnes domiciliées fiscalement en France)


Noter cet article

(5 / 2 notes)

Partager

Imprimer

Contacts