Première visite ?

Vous cherchez un placement sûr ? Un placement performant ? Les deux à la fois ?

Fermer

Dossiers

gettyimages-602921341

Choisir l’assurance vie pour votre épargne

Pouvant servir à se constituer un capital répondant à plusieurs objectifs d’épargne, l’assurance vie continue d’être le placement préféré des français en 2016. L’assurance vie est appréciée pour sa souplesse et sa fiscalité avantageuse. Choisir un contrat d’assurance vie, c’est avoir la certitude de posséder un contrat capable de s’adapter à ses besoins d’aujourd’hui mais aussi à ceux de demain.

L’assurance vie multisupport

Les contrats multisupports comportent généralement un support en euros et des supports en unités de compte (investis en actions, obligations. …). Le but est que le détenteur du contrat d’assurance vie puisse se constituer une épargne diversifiée parmi les supports d’investissements qui lui sont proposés, en fonction du couple « risque/performance » qu’il souhaite prendre.

Selon son profil investisseur (prudent, équilibré, dynamique), les contrats multisupports peuvent s’adapter à toutes les situations et répondre à de nombreux besoins tels que :

Faire fructifier une épargne

Préparer sa retraite

Financer ses projets

Percevoir des revenus complémentaires

L’assurance vie est un placement à long terme. En adhérant à un contrat multisupport, l’assuré se verra offrir un panel de choix d’investissements plus large qu’avec un contrat monosupport, et donc pourra bénéficier des opportunités de marché, à la hausse comme à la baisse.

Fiscalité : Des plus-values exonérées

En cas de rachat de l’épargne constituée* avant 8 ans, les plus-values sont soumises, sauf cas particuliers, à l’impôt sur le revenu ou à un prélèvement libératoire versé directement par GMF à l’administration fiscale. Avant 4 ans : le prélèvement libératoire est de 35%. Entre 4 et 8 ans : le prélèvement libératoire est de 15%.

En cas de rachat au-delà de 8 ans : les plus-values sont totalement exonérées d’imposition dans la limite de 4 600 € par an pour un contribuable célibataire, veuf ou divorcé et de 9 200 € par an pour un couple soumis à imposition commune, tous contrats d’assurance vie confondus. Au-delà, elles doivent être intégrées dans le revenu imposable ou sont soumises au prélèvement libératoire de 7,5%.

Dans tous les cas, les plus-values du contrat sont soumises aux prélèvements sociaux.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations, n’hésitez pas à contacter nos experts GMF qui répondront à toutes vos questions sur les avantages de notre contrat assurance vie Multéo.

*(régime fiscal applicable, hors PEP, PERP, contrats DSK et NSK, aux personnes domiciliées fiscalement en France)


Noter cet article

Notez en premier !

Partager

Imprimer

Contacts